Pensée positive

« N’attends pas que les événements arrivent comme tu le souhaites ; décide de vouloir ce qui arrive et tu seras heureux » – Epictète

Bonsoir à tous,

Aujourd’hui, un petit article lifestyle sur la pensée positive. Malheureusement, se sentir bien ne tombe pas du ciel, c’est un choix issu des décisions que l’on prend. La pensée positive comme toute autre chose s’apprend !

QU’EST CE QUE LA PENSÉE POSITIVE ? C’est une attitude mentale et émotionnelle qui se focalise sur le bon côté de la vie et en attend des résultats positifs. Ce n’est ni se voiler la face, ni inventer un bonheur inexistant ! En bref, c’est tirer le positif des événements passés, profiter de l’instant présent et penser au futur avec sérénité.

Pour ceux qui me connaissent, vous savez qu’il est très difficile pour moi de me poser et de ne rien faire. Je suis toujours speed, débordante d’énergie et parfois très stressée. Lire sur la pensée positive et l’expérimenter m’a permis d’être plus calme et contrôler davantage mon stress. La pensée positive est un véritable mode de vie dont je vous livre les clefs.

L’état d’esprit d’autrui nous influence.

En groupe, notre état émotionnel et mental est très influençable : nos pensées positives et négatives se transmettent d’un individu à un autre. Avez-vous remarqué ? Dans une discussion, lorsque vous protestez, votre interlocuteur sera plus à même de se plaindre même s’il ne le fait pas souvent.

Penser en pleine conscience & utiliser la méditation

Prendre conscience de son flux de pensées notamment de ses pensées négatives est indispensable pour accéder à la pensée positive. Après avoir identifié vos pensées négatives, faites travailler votre imagination pour créer des situations agréables. Pour cela, vous pouvez faire des exercices de méditation. Je vous conseille d’acheter les livres de Christophe André et/ou d’essayer l’application « PSYCHOLOGIES – Coaching » disponible sur Apple Store et Play Store.

Pour ceux qui le souhaitent, je peux enregistrer ma voix afin de vous guider lors d’une séance de relaxation. Ne vous inquiétez pas, mes résidents et patients disent que j’ai une voix douce … A vous de me dire en commentaire si l’idée vous plait ?

Modifier sa perception des événements

Rassurez moi, suis-je la seule à dialoguer avec moi-même ? Si vous le faites aussi, essayez d’utiliser des termes positifs et agréables

De même, lorsqu’on vous critique, souvenez vous de tous les compliments que l’on vous a fait et valorisez vous. Cette technique de « diversion » vous permettra de ne pas ruminer et ressasser ces critiques durant toute la journée. 

Apprendre à être tolérant envers vous-même et attentionné envers les autres. 

Une des étapes les plus importantes est d’apprendre à être plus tolérant avec soi-même. On a tendance à se juger beaucoup plus que les autres ne le feraient et on se fixe des objectifs irréalisables. De fait, on est souvent déçus de nous-mêmes. 

Pour commencer, essayer de vous fixer des objectifs réalisables, même « faciles » pour débuter. Une fois que vous vous jugez plus tolérant envers vous-même, essayez de vous tourner davantage vers les autres. Comme dirait Aristote, « l’Homme est un animal social qui a besoin d’être en relation pour vivre ». Donner aux autres est très gratifiant et ne pourra qu’être positif dans votre développement personnel. 

Souriez davantage car le sourire influe sur votre état d’esprit.

BIG UP à ma mère qui me répète sans cesse de sourire davantage sur les photos ! Et oui, sourire peut vous aider à être serein. Avez-vous déjà remarqué ? Vous déchargez vos pensées négatives lorsque vous avez un fou-rire. Avez-vous déjà entendu parler de la thérapie par le rire ? Regardez cette vidéo pour en savoir plus.

Toujours voir le positif même dans le négatif.

Dans une situation négative, le positif ne nous saute pas aux yeux et pour cause, toutes nos émotions sont sens dessus dessous. Pour tirer le positif du négatif, il faut prendre du recul et repenser tranquillement à la situation lorsque vous êtes calme.  

Pour éviter le stress, se créer des habitudes de vie ou dailyroutine.

Les habitudes de vie permettent de réduire votre stress quotidien car vous n’avez plus d’anxiété anticipatoire. Par exemple, vous avez RDV chez le médecin à 14H. Préparez votre trajet la veille et pensez à être en avance plutôt qu’en retard.

Vous allez me dire « facile à dire ! ». Pour favoriser la pensée positive, voici quelques petits exercices que vous pouvez faire chez vous, testés et approuvés :

  • Avant de vous endormir, écrivez trois moments agréables de votre journée.
  • Le matin, prendre le temps de se réveiller et de s’étendre.
  • Faire des exercices de respiration abdominale en début et/ou fin de journée.
  • Prendre 5 minutes dans la journée pour respirer. Ceux qui ont une Apple Watch, il y a une application qui peut vous aider. 
  • Remplacer les « non » par des « peut-être ».
  • Pratiquer une activité psycho-corporelle (sport, expression corporelle).

La pensée positive peut considérablement améliorer votre qualité de vie. Pour ma part, elle a réduit mon niveau de stress journalier et m’a permis de profiter de l’instant présent.

Je n’en suis qu’au début de l’apprentissage de la pensée positive mais cette pratique m’intéresse beaucoup au vu de mon métier – Psychomotricienne.

J’espère que cet article vous a plu, n’hésitez pas à laisser un commentaire pour me donner votre avis. Je vous souhaite une excellente soirée,

MARIE ♥

 

Avoir confiance en soi

Bonsoir à tous,

Aujourd’hui je vous propose un article toujours plus personnel sur la confiance en soi. Peut-être vous sentirez vous concerné par cet article ?

img_4764Sur les réseaux sociaux, vous avez l’habitude que je poste des selfie ou des photos de mes shooting. Vous devez vous dire : « cette fille doit vraiment avoir confiance en elle pour faire des photos comme celles-ci ! ».  C’est la réflexion que je me serais faite si j’avais été à votre place. On est souvent très durs avec soi-même !Derrière ses photos se cachent un long combat pour retrouver ma confiance en moi. Il y a maintenant 4 ans, je suis sortie d’une relation amoureuse qui m’a profondément détruite et qui m’a fait perdre confiance en moi et toute estime de moi-même.  Cette relation a aspiré toute ma joie de vivre et ma personnalité. Je me sentais perdue et sans importance au regard d’autrui. Avez-vous déjà ressenti cette sensation ?

Heureusement, j’étais bien entourée par mes amis et surtout ma famille. Ce n’est pas toujours facile de supporter sa famille, nous ne l’avons pas choisie, mais quand tout le monde déserte, c’est tout ce qu’il vous reste.

A cette même période, une de mes amies photographe amatrice, m’a proposé d’être sa modèle le temps d’une séance photo. Ma première réaction a été « Pourquoi moi ? Je ne suis pas assez bien ! Je ne serai pas à la hauteur de ses espérances ». Elle devait surement me trouver jolie, ce qui n’était pas mon avis. J’ai toujours été convaincue que notre corps est le reflet de notre état d’esprit. A ma rupture, j’étais déprimée, je n’avais plus aucune volonté ni aucun désir et je ne m’aimais pas. Moi qui auparavant avais tant d’énergie, j’étais devenue un fantôme Je me reconnaissais à peine dans le miroir.

J’ai fini par accepter sa proposition, je n’avais rien à perdre et tout à gagner. C’était la première fois que je posais pour une photographe. Pour moi, être modèle, c’était ressembler à Kate Moss ou Angelina Jolie. Vous voyez le genre ? Et le moins qu’on puisse dire, c’est que je ne leur ressemble pas !

Nous avons choisi ensemble les lieux du shooting : l’appartement de ma mère et la cour intérieure de son immeuble pour être à l’abri des regards. Je ne souhaitais pas que l’on me regarde et encore moins être observée par mes voisins. Seule la photographe avait le droit de me regarder à travers l’objectif.

Je suis assez méfiante, j’ai toujours l’impression d’être jugée et critiquée. Surement l’habitude des années collège et lycée où je n’essayais pas de rentrer dans le moule et étais perçue comme différente : la bête noire.

Revenons à nos moutons ! Il fallait absolument que la séance se fasse dans un environnement qui m’était familier pour que je puisse lâcher prise. Ce n’était déjà pas facile pour moi mais dans un environnement inconnu, j’aurais été raide comme un piquet. Imaginez un peu le rendu des photos !

Le jour du shooting, j’étais assez anxieuse. Je le suis toujours, rien d’extraordinaire ! J’avais peur de la décevoir et de ne pas être à la hauteur. Les photos n’avaient pas vocation d’être publiées dans ELLE mais tout de même, le stress était présent.

Les premières poses n’étaient absolument pas naturelles. Je me posais beaucoup trop de questions sur le rendu de la photo. Vous le savez aussi bien que moi, le jugement de soi-même est parfois pire que le jugement des autres. Voici les premières photos du shooting.

Au fur et à mesure de la séance, la photographe a su me mettre à l’aise, elle me guidait et on rigolait même de mes poses maladroites. Plus la séance avançait dans le temps, plus je lâchais prise. C’est la première fois que je me suis sentie en accord avec mon corps.

La séance terminée, la photographe m’a montré quelques clichés mais avant de me les envoyer, elle utilise un logiciel de retouche pour modifier certaines composantes de la photo (contraste, luminosité, couleurs). Je vous rassure, le logiciel n’a pas pour vocation de retoucher ma face même si au réveil, j’en aurais bien besoin !

Quelques semaines plus tard, j’ai reçu les photos et j’ai été agréablement surprise du résultat. Je pensais recevoir des clichés où je n’aurais pas été à mon avantage, comme toujours. Et pourtant, en regardant les photos et en prenant du recul, je suis arrivée à me trouver « presque » jolie. « Presque » car le travail de confiance en soi est long et laborieux.

Bref, tout cela pour vous dire que chacun peut trouver un moyen d’avoir confiance en soi. La confiance en soi ne tombe pas du ciel, il faut aller la chercher et parfois, se battre pour la trouver. N’ayez pas peur du jugement des autres et ne soyez pas trop dur avec vous-même. Vous êtes comme vous êtes, uniques et de belles personnes. La recherche de la confiance en soi est longue mais ne vous découragez pas, chaque victoire est une brique à la construction d’un mur solide.

Pourquoi nous parle-t-elle de mur ? Si vous avez réussi à me suivre, vous aurez compris que le mur solide est une métaphore symbolisant la confiance en soi !

Je vous souhaite à tous une belle soirée, n’hésitez pas à me donner votre avis sur cet article.

Je vous embrasse,

MARIE ♥